Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les abeilles

Et je sais qu’il y en a qui disent : ils sont morts pour peu de chose. Un simple renseignement (pas toujours très précis) ne valait pas ça, ni un tract, ni même un journal clandestin (parfois assez mal composé). A ceux-là il faut répondre :
« C’est qu’ils étaient du côté de la vie. C’est qu’ils aimaient des choses aussi insignifiantes qu’une chanson, un claquement des doigts, un sourire. Tu peux serrer dans ta main une abeille jusqu’à ce qu’elle étouffe. Elle n’étouffera pas sans t’avoir piqué. C’est peu de chose, dis-tu. Oui, c’est peu de chose. Mais si elle ne te piquait pas, il y a longtemps qu’il n’y aurait plus d’abeilles. »
 
Jean Paulhan
« L’abeille », texte signé "Juste", paru dans Les cahiers de Libération en février 1944

Les rendez-vous

Vendredi 12 mai à 18 h, aux Archives départementales à Charleville-Mézières, dans le cadre des vendredis de l'histoire de la Société d'Histoire des Ardennes, conférence de Grégory Kaczmarek : "La grande grève revinoise de 1907 : cinq mois de combats ouvriers".

Vendredi 16 juin à 18 h, aux Archives départementales à Charleville-Mézières, dans le cadre des vendredis de l'histoire de la Société d'Histoire des Ardennes, conférence de Philippe Lecler : "Pol Renard, un héros de la Résistance".

 

 

9 décembre 2011 5 09 /12 /décembre /2011 17:32

  C'est la célèbre "Beuquette" de Yanny Hureaux qui, dans L'Union-L'Ardennais du 9 décembre, évoque l'ouvrage, associé à celui de Terres ardennaises, pour lequel j'ai eu aussi l'honneur et le plaisir d'être sollicité comme rédacteur.

 

La guerre, la dernière, la nôtre, nous ne pouvons nous en passer. Pour nouvelle preuve, ces deux nouveaux livres qui sont déjà à la fête chez les libraires. Sous le titre « Face à la Gestapo », Annette Biazot et Philippe Lecler publient chez Euromédia un ouvrage étonnamment documenté qui révèle bien des secrets sur la tragédie du maquis franco-belge du Banel. Une somme, pour ne pas dire « un monument », le livre volumineux que sous le titre « Il y a soixante-dix ans dans les Ardennes » Terres Ardennaises consacre à notre quotidien durant la Seconde Guerre mondiale. À mes yeux, l'immense mérite de l'équipe d'historiens dirigée par l'inlassable Jacques Lambert, c'est d'avoir donné priorité aux témoignages écrits ou oraux et aux photographies d'époque que leur ont confiés des Ardennais « ordinaires ».

Yauque, nem !

 

Dans le "Mag'info Ardennes" n° 43, un article de Dominique Charton est consacré aux éditions Euromedia et évoque Face à la Gestapo : "Au travers d'une écritue rythmée et claire qui alterne judicieusement explications historiques et témoignages, Face à la Gestapo nous replonge dans cette époque troublée où les héros, trop souvent tombés dans l'oubli, étaient surtout des gens simples engagés dans une lutte sans merci contre le nazisme et les troupes d'occupation..."

 

Dans le Mag'dimanche du quotidien L'Union/L'Ardennais du 18 décembre, rubrique "livres"

 

Sans titre

Partager cet article

Published by philippe lecler - dans Actualité
commenter cet article

commentaires