Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les abeilles

Et je sais qu’il y en a qui disent : ils sont morts pour peu de chose. Un simple renseignement (pas toujours très précis) ne valait pas ça, ni un tract, ni même un journal clandestin (parfois assez mal composé). A ceux-là il faut répondre :
« C’est qu’ils étaient du côté de la vie. C’est qu’ils aimaient des choses aussi insignifiantes qu’une chanson, un claquement des doigts, un sourire. Tu peux serrer dans ta main une abeille jusqu’à ce qu’elle étouffe. Elle n’étouffera pas sans t’avoir piqué. C’est peu de chose, dis-tu. Oui, c’est peu de chose. Mais si elle ne te piquait pas, il y a longtemps qu’il n’y aurait plus d’abeilles. »
 
Jean Paulhan
« L’abeille », texte signé "Juste", paru dans Les cahiers de Libération en février 1944

Les rendez-vous

Vendredi 10 mars à 18 h, aux Archives départementales à Charleville-Mézières, dans le cadre des vendredis de l'histoire de la Société d'Histoire des Ardennes, conférence de Xavier Chevalier : "Le Kronprinz, mythes et réalités".

 

 

 

4 janvier 2013 5 04 /01 /janvier /2013 07:32

Le thème du Concours National de la Résistance et de la Déportation 2012-2013 est paru au B.0.E.N. Il est formulé comme suit: "Communiquer pour Résister" (1940-1945).

On peut télécharger la brochure qui lui est consacrée sur le site de la Fondation de la Résistance

Pour la Marne, et à titre d'exemple, on peut se référer au travail de Jean-Pierre et Jocelyne Husson, sur le site Histoire et mémoires des deux Guerres mondiales.

 

Image 2006 1607

Ardenne, tiens ferme ! "Organe local du mouvement Ceux de la Résistance"


Au chapitre de la presse clandestine, on rappelle que le seul organe dont se dota la Résistance dans les Ardennes sous l'Occupation fut Ardenne, tiens ferme ! 

Composé de façon artisanale par le chef de centre de Floing, Marcel Léonard, et le chef de secteur de Sedan, le lieutenant Jean Hercisse, son premier numéro paru le 1er août 1944. Quatre autres suivirent jusqu'à la libération du département. Chacun fut tiré à 300 exemplaires.

 

Image 2006 1606L'imprimerie portative qui permit la composition d'Ardenne tiens ferme ! (doc. F. Docq)


Ci-dessous, portait de Marcel Léonard (doc. Bernard Léonard).

A la fin du mois d'août 1944, recherché par la police allemande,

Marcel Léonard échappa de peu aux tueurs de  la bande au bossu qui s'en prirent à

ses compagnons dans la grotte de Gaulier.

 

leonard Marcel 

Sources : l'imprimerie portative de M. Léonard et J. Hercisse, ainsi que d'autres documents relatifs à l'histoire de la Résistance dans le village sont conservés par le petit musée  de Floing, situé à l'entrée de la grotte de Gaulier.

Les Archives départementales conservent aussi quelques exemplaires d'Ardenne, tiens ferme ! 


Partager cet article

Published by philippe lecler - dans Actualité
commenter cet article

commentaires