Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les abeilles

Et je sais qu’il y en a qui disent : ils sont morts pour peu de chose. Un simple renseignement (pas toujours très précis) ne valait pas ça, ni un tract, ni même un journal clandestin (parfois assez mal composé). A ceux-là il faut répondre :
« C’est qu’ils étaient du côté de la vie. C’est qu’ils aimaient des choses aussi insignifiantes qu’une chanson, un claquement des doigts, un sourire. Tu peux serrer dans ta main une abeille jusqu’à ce qu’elle étouffe. Elle n’étouffera pas sans t’avoir piqué. C’est peu de chose, dis-tu. Oui, c’est peu de chose. Mais si elle ne te piquait pas, il y a longtemps qu’il n’y aurait plus d’abeilles. »
 
Jean Paulhan
« L’abeille », texte signé "Juste", paru dans Les cahiers de Libération en février 1944

Les rendez-vous

Vendredi 10 mars à 18 h, aux Archives départementales à Charleville-Mézières, dans le cadre des vendredis de l'histoire de la Société d'Histoire des Ardennes, conférence de Xavier Chevalier : "Le Kronprinz, mythes et réalités".

 

 

 

5 novembre 2005 6 05 /11 /novembre /2005 00:00

Un petit bouquin drôlement intéressant, de Laurent Douzou, paru récemment au Seuil dans la collection "Points", sur l'historiographie de la Résistance. Comment a-t-on écrit l'histoire de la Résistance, comment le faire aujourd'hui, quelle place accorder aux témoins et acteurs (de moins en moins nombreux il est vrai...) ? Et beaucoup d'autres réflexions. J'en extrais ce passage :

" La Résistance, jusque et y compris dans ses manifestations quotidiennes, fut perçue et ressentie par ses acteurs comme une lutte de caractère épique. Dès lors, aucune étude critique ne peut ignorer ce phénomène, si difficilequ'il soit à penser et à intégrer dans une démarche de caractère scientifique. Toute la difficulté pour l'historien de cette période réside là, dans cette nécessaire prise en compte de la dimension mythique d'une histoire clandestine. "(p. 47)

 L. Douzou, La Résistance française : une histoire périlleuse, Editions du Seuil, 2005

Partager cet article

Published by philippe lecler - dans Bibliographie
commenter cet article

commentaires