Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les abeilles

Et je sais qu’il y en a qui disent : ils sont morts pour peu de chose. Un simple renseignement (pas toujours très précis) ne valait pas ça, ni un tract, ni même un journal clandestin (parfois assez mal composé). A ceux-là il faut répondre :
« C’est qu’ils étaient du côté de la vie. C’est qu’ils aimaient des choses aussi insignifiantes qu’une chanson, un claquement des doigts, un sourire. Tu peux serrer dans ta main une abeille jusqu’à ce qu’elle étouffe. Elle n’étouffera pas sans t’avoir piqué. C’est peu de chose, dis-tu. Oui, c’est peu de chose. Mais si elle ne te piquait pas, il y a longtemps qu’il n’y aurait plus d’abeilles. »
 
Jean Paulhan
« L’abeille », texte signé "Juste", paru dans Les cahiers de Libération en février 1944

Les rendez-vous

Vendredi 12 mai à 18 h, aux Archives départementales à Charleville-Mézières, dans le cadre des vendredis de l'histoire de la Société d'Histoire des Ardennes, conférence de Grégory Kaczmarek : "La grande grève revinoise de 1907 : cinq mois de combats ouvriers".

Vendredi 16 juin à 18 h, aux Archives départementales à Charleville-Mézières, dans le cadre des vendredis de l'histoire de la Société d'Histoire des Ardennes, conférence de Philippe Lecler : "Pol Renard, un héros de la Résistance".

 

 

17 novembre 2008 1 17 /11 /novembre /2008 18:18
Les ouvrages sont cités dans l'ordre chronologique de leur publication. Le choix des limites chronologiques est assez arbitraire, l'année 2000 a le mérite de trancher une période et de marquer une rupture chronologique nette. De toutes façons, les publications sur cette période, dans notre petit département, ne sont pas légions et n'encombrent pas les fonds de bibliothèque, le choix d'une date de rupture est donc purement formel.

VAISSE (M.) (sous la direction de), Ardennes 1940, Éditions Henri Veyrier, Paris, 1991

Ouvrage collectif constituant la publication des actes du colloque tenu le 11 mai 1990 au centre des congrès des Vieilles Forges et organisé par le centre de recherche ARPEGE (Association pour la recherche sur la paix et la guerre) de l’Université de Reims.

Un ensemble de quatorze contributions d’historiens français, belges et allemands, toutes de grandes qualités, portant aussi bien sur l’analyse de questions stratégiques, les combats de 40, les attitudes des Français lors de la « drôle de guerre », l’exode, etc.









Ci-dessus : les troupes allemandes à la frontière franco-belge, venant de Beauraing et se dirigeant vers Givet.
Ci-dessous : entrée des Allemands dans Givet.


Ci-dessous : un groupe de soldats allemands autour d'un Stuka (campagne de France)


Partager cet article

Published by philippe lecler - dans Biblio ardennaise
commenter cet article

commentaires